Voyance en privé pas chère - cb sécurisée 01.78.41.48.80

Voyance rapide sérieuse et fiable - voyance en direct par téléphone 08.99.96.90.99

Votre Blog de voyance

Entre vous et nous...

Retrouvez ici tous nos articles sur la voyance, les arts divinatoires, l'éveil spirituel et le bien-être

mercredi, 05 avril 2017 14:11
Choisissez votre note
(3 Votes)

 

Les plantes hallucinogènes en Amérique latine

Malgré les grandes distances qui les séparent, le chamanisme des Indiens du Mexique et d'Amérique du Sud et celui des peuples de Sibérie présentent d'étranges similitudes, à commencer par la représentation du monde et les rites initiatiques qu'ils ont : comme son " collègue " sibérien, le sorcier amérindien se distingue des gens ordinaines par sa maîtrise de la transe et du voyage de l'âme.

Les plantes sacrées


De tout temps, sur tous les continents, les plantes ont occupé une grande place dans les traditions chamaniques : grâce à la profonde connaissance qu'ils en ont, les chamans peuvent mettre à profit leurs propriétés thérapeutiques pour soigner un individu du clan ou de la tribu, au niveau physique comme psychique. En procédant ainsi, c'est toute la communauté qu'ils traitent : que l'un de ses membres soit malade révèle en effet une dysharmonie dans le groupe et donc plus largement par rapport à l'environnement et la nature.

Chez certains peuples, les guérisseurs recourent aussi à des plantes dites " sacrées " ou " maîtresses " - que les Occidentaux qualifient de psychotropes ou d'hallucinogènes en raison des effets qu'elles provoquent. Il s'agit principalement de l'iboga ou bois sacré des Pygmées et des Bantous, de Fayahuasca (Pérou et zone amazonienne), du peyotl (Mexique principalement), du tabac (Amazonie), du datura (Inde et Amérique du Sud) ou encore de l'ergot de seigle (Europe). Dans tous les cas, la consommation de ces plantes est encadrée par des rituels séculaires précis, avec des interdits très stricts. Leur fonction principale est d'amener à un état modifié de conscience, de procurer des visions et des transes, et surtout de communiquer avec l'esprit de la plante, qui, selon les régions et i'utilisation de celle-ci, pourra prendre une forme anthropomorphique ou zoomorphique. Au Pérou par exemple, les Indiens identifient l'esprit de la liane ayahuasca à une grande dame, plus ou moins jeune, généreuse et miséricordieuse... et dépourvue de tête.


chamanismeelemiahvoyance

 

Cependant, pour y parvenir il est fréquent qu'il fasse usage de substances hallucinogènes, " visionnaires ", et, en cela, il se démarque fortement du chaman de Sibérie. Mircea Eliade faisait d'ailleurs à ce sujet la distinction entre un chamanisme " pur " - dans lequel le chaman parviendrait à un état de transe par des moyens exclusivement spirituels - et des formes " dégénérées " - où le chaman recourt à des plantes hallucinogènes. ll considérait ainsi les chamans sibériens, qui n'utilisent
pas les hallucinogènes, comme les vrais chamans.

 

Le chamanisme (ELEMIAH VOYANCE 08 99 96 90 99)

 

Danièle Vazeilles : Les techniques pour atteindre une certaine altération de la conscience, en particulier avec utilisation de substances hallucinogènes, sont très anciennes. Elles font partie de ces structures de l'inconscient humain qui sont universelles.

 

logo elemiah voyance modifie 9 
Elemiah voyance, le cabinet de la "VRAIE VOYANCE" par excellence.

 

  • Le chamanisme +

    Le chamanisme   Définir le chamanisme est une entreprise délicate, tant les formes qu'il prend sont variées. Plutôt que d'utiliser le Read More
  • Les plantes hallucinogènes en Amérique latine +

      Les plantes hallucinogènes en Amérique latine Malgré les grandes distances qui les séparent, le chamanisme des Indiens du Mexique Read More
  • Les animaux totems +

      Les animaux totems Selon la conception de la " médecine de la Terre " des Indiens d'Amérique du Nord, les énergies Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Laissez un commentaire